Solidaires, Unitaires et Démocratiques, ensemble nous sommes plus fort(es)!

06/02/2017

Elections professionnelles Infogérance



Des élections en avril puis en Septembre, le syndicat CGC aurait refusé de prolonger les mandats des élus de 6 mois provoquant des doubles élections

Pour prolonger les mandats des élus DP et CE, il fallait un accord d’entreprise unanime, c’est-à-dire signé par l’ensemble des syndicats représentatifs. La CGC aurait refusé un tel accord.
Actuellement l’UNSA pèse 45 % des voix et la CGC 11% depuis les élections de 2014.
Or, suite aux transfuges des adhérents après l’implosion de l’UNSA en 2015, l’équilibre des forces a changé.
La CGC a en mains le comité d’entreprise, et a l’appui de la majorité de l’équipe ex-UNSA s’y étant réfugiées pour suivre leur « leader ».
Pour rétablir l’équilibre des scores, la CGC a besoin de cette élection d’avril (les mandats actuels ont une durée de 33 mois). Elle pense pouvoir ravir des voix à l’UNSA, être plus représentative et peser d’avantage dans les négociations groupe.
Cette manœuvre d’élections à répétition est réalisée sans aucune considération pour les salariés, uniquement dans le propre intérêt d’un syndicat.

Aucun commentaire: