Solidaires, Unitaires et Démocratiques, ensemble nous sommes plus fort(es)!

20/03/2012

AtoS Healthcare en Grande Bretagne: un scandale honteux méconnu en France.


Le gouvernement britannique avide de petite économie dans un contexte de crise utilise toutes sortes de techniques. L'une des plus scandaleuses est vraisemblablement celle pour laquelle AtoS a remporté l'appel d'offre pour le ministère du Travail et des Pensions. En effet,  afin de débusquer « les profiteurs » et « les valides au travail » AtoS a élaboré un système conformément au donneur d'ordre : un formulaire électronique pour évaluer les handicapés, les cancéreux en phase terminale, les invalides, accidentés du travail. S’ils ne répondent pas aux critères ou s’ils ne se rendent pas à l’entretien : leurs allocations sont supprimées. 
La conception de ce formulaire est  un véritable scandale car des personnes profondément handicapées peuvent être jugées capables de travailler et les maladies mentales ne sont pas prises en compte.
Les associations d’handicapées sont scandalisées de voir AtoS siéger  au conseil d'administration des Jeux Para Olympiques et ils demandent le boycott.
Selon le Daily Mail,  103 suicides auraient eu lieu depuis la mise en place de cette évaluation. (1)



AtoS Healthcare est une division d'AtoS Consulting qui officie dans le secteur de la santé au Royaume-Uni où elle emploie plus de 3.000 personnes. Son plus important contrat est conclu avec le ministère du Travail et des Pensions, en vertu duquel il conduit  des évaluations d'invalidité pour les personnes touchant des prestations d'invalidité, y compris l’allocation de soutien à l'emploi, l'indemnité d'incapacité (« DLA »)  et  les prestations d'invalidité et blessures industrielles. 

L'évaluation des capacités de travail (WCA) est très controversée. Il continue d'être critiqué au Royaume-Uni, tant par des enquêtes parlementaires que par des députés, par le pouvoir judiciaire, ainsi que par des groupes de défense des droits des personnes handicapées comme le Citizens Advice.(2) Ces groupes ont mis en évidence de nombreux exemples de malades en phase terminale ainsi que des personnes gravement handicapées jugées aptes au travail et non admissibles à des prestations à la suite d'une évaluation menée par ordinateur par AtoS Healthcare, qui est payé 100 millions de livres par an par le gouvernement pour effectuer les essais. Des organismes de bienfaisance ont finalement décrit le système comme impropre  et demeurent préoccupés par sa fiabilité, malgré l'engagement du gouvernement de l'améliorer.(3)

La compétence d'AtoS et de ses employés est contestée par les professionnels de la santé. AtoS a mis en place un système automatisé d’examens médicaux nommé « LIMA ».  Ces examens médicaux sont très critiqués par les personnes évaluées. (4)
Le système est automatisé avec un nombre de réponses oui/non, ne permettant pas de prendre en compte les maladies évolutives, les maladies mentales etc., mais aussi évaluant la fonctionnalité sur des critères faussés.
Une question posée notamment est la suivante : regardez-vous « Eastenders » ou « Coronation Street » ? (deux séries télévisés très populaires en Grande Bretagne). Si la réponse est oui, cela veut dire pour le logiciel que la personne est capable de rester 30 minutes assise, alors même que celle-ci fait remarquer qu'elle regarde ces programmes couchés.

De multiples erreurs dans les dossiers, dont certaines très grossières, sont avérées.
Il y a aussi le refus d'accepter d’autres documents médicaux, de spécialistes notamment.
Une vingtaine des 55 centres d’examens d’AtoS n’ont pas d’accès handicapé, et certains sont à plus de 5 minutes à 15 minutes de la gare la plus proche.

Un nombre important de personnes handicapées ou de malades, qui touchaient autrefois des prestations sociales, sont jugées aptes au travail ou aptes à intégrer un programme de réinsertion professionnelle. Cela signifie alors l’arrêt de la perception de leurs allocations.
Si elles ne se présentent pas à un entretien d’embauche (mais si elles sont très handicapées et que cela est rendu impossible) leurs allocations chômage sont alors arrêtées. (5)

La qualification ou la compétence des examinateurs est remise en cause : 17 heures de formation pour les infirmières, quelques jours pour les médecins, et des salaires attractifs : 32.000 livres sterling pour les infirmières pour un boulot de 9 à 5 heures sans astreinte, pas de travail le weekend, etc. (6)

Le type de personnes jugées aptes au travail comprend des cancéreux en phase terminale, des personnes souffrant de la maladie de Parkinson, de maladies débilitantes et chroniques pour lesquelles il n’y a aucun espoir d’amélioration, mais qui devront dès l'année prochaine repasser cet examen chaque année.
La liste est sans fin.
Le journal Guardian, dans un article du 19 mars (8), cite Peter, un analyste informatique officiellement enregistré aveugle en 2009 qui s’est vu refuser l’allocation et avec obligation de reprendre un travail. (11)

AtoS est censé faire des recommandations qui sont étudiées par un panel qui prend la décision. Ce qui est dans le texte appelé JCP decision-makers, ce qui signifie les décisionnaires de JCP. JCP veut dire Job Centres plus, une ANPE glorifiée. Il ne semble pas qu'il y ait des membres de la profession médicale dans ce panel.
Les recommandations d'AtoS sont acceptées à 99.78% aux dépens de celles des médecins généralistes ou spécialistes qui suivent leurs patients depuis des années. (10)

De nombreuses manifestations d’associations et d’activistes ont lieu depuis que ce scandale a éclaté de l’autre côté de la Manche à tel point que nous sommes étonnés qu’il soit méconnu en France. Les manifestants brandissent des banderoles où il est écrit «Atos ne donne pas un tirage au sort» et «Atos tue!". Une référence au nombre restreint mais croissant de demandeurs qui se sont tués après avoir constaté que leurs avantages ont été supprimés.(12)(13)(14)
Si vous lisez cet article de Wikipédia sur AtoS, http://en.wikipedia.org/wiki/Atos, vous verrez que la version française est complètement expurgée par rapport à la version anglaise qui fait allusion à la controverse de la suppression des prestations après les examens réalisés par AtoS.
L’omerta de la presse française ne nous fait pas douter des moyens de pression de la multinationale AtoS.


AtoS a obtenu le contrat avec le gouvernement britannique dans un contexte de récession économique et d’un programme de réduction des coûts dans le secteur public. Avec le gouvernement de droite de Mr Cameron, une véritable chasse aux sorcières a été déclenchée envers les  bénéficiaires de prestations sociales. Une campagne très virulente du gouvernement britannique a dépeint les handicapés comme des parasites qui profitent du système, alors que la fraude ne représente que 0.5%. Dans ce contexte, le cahier des charges d’AtoS est clairement identifié. Le résultat est une réduction considérable du nombre de personnes qui peuvent prétendre à des prestations handicapées parce que les critères ont changé.

Depuis que le système a été testé fin 2009, environ 390 000 personnes ont engagé des procédures devant les tribunaux d'appel contre une décision sur leurs aptitudes au travail. Les tribunaux ont été forcés d'ouvrir le samedi et à augmenter leurs effectifs de 30% depuis Janvier 2010, le coût de ces appels devrait atteindre 50 millions de livres par an d'ici la fin de ce mois-ci. (7)
Environ 38% de tous ces appels en tribunal sont favorables au demandeur, et la prestation est accordée par la suite. Si un demandeur est pris en charge dans son appel par une personne d'un groupe de défense, tels que les conseils des citoyens, il y a un taux de réussite beaucoup plus élevé pour ces appels, environ 68%. (8)

Ce scandale honteux ne doit pas rester dans l’ombre. Notre devoir, en tant que salariés membres du groupe AtoS, et syndicalistes, est de vous informer sur ces événements qui touchent les travailleurs handicapés pour lesquels nous avons une attention particulière de ce côté ci de la Manche.
Votre devoir maintenant est de participer à l’éclatement de ce scandale en informant vos collègues, vos amis et vos familles.

Merci à Anita pour ton aide et félicitation pour ton excellent article dans Agoravox(9) 

(11) http://www.guardian.co.uk/society/video/2012/mar/19/sickness-benefit-esa-appeal-video
(12) http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2010/jan/07/mother-suicide-welfare-state
(13) http://www.thisishullandeastriding.co.uk/Woman-drowned-drain-upset-health-check/story-12927176-detail/story.html
(14)http://www.mirror.co.uk/news/uk-news/stress-of-tory-benefits-tests-killed-129934

14 commentaires:

I Reject FPTP a dit…

Il ne me donne pas le plaisir d'informer la nation française que l'Angleterre est aujourd'hui dirigé par un régime fasciste qui se vend le NHS au plus offrant, la privatisation de la police et de conduire invalide et les victimes du cancer en phase terminale à se suicider. Pour ATOS Healthcare, la société qui quittent les personnes handicapées démunies et suicidaire, de faire partie des Jeux paralympiques de Londres 2012 est dégoûtant et immoral. S'il vous plaît boycotter les Jeux paralympiques de Londres en 2012. Vous ne veulent pas de cette hypocrisie, je vous assure.

Pascal a dit…

Un régime fasciste en GB ? C'est aller un peu loin. Rappelons qu'en 2009, date mentionnée dans l'article, le premier ministre était Gordon Brown, chef de file des travaillistes de l'époque. Drôle aussi que l'article mentionne le Daily Mail, tabloide de droite toujours prompt à exposer les fraudes de pseudo-handicapés du style "personne recevant des allocations invalidité court le marathon de Londres".

Leon a dit…

Je suis un résident britannique d'avoir à subir la colère de l'AOC par ATOS ayant subi un AVC SEP. J'ai une grande portée des questions médicales à la fois mentales et physiques de cette évaluation médicale terrifie tout à fait moi parce qu'ils sont enfer plié sur la réduction des nombres réclamant l'ESA et / ou DLA.

Je vous salue en soulevant cette question dans votre blog qui était très bien documenté et écrit J'espère que vous porterez à ce travail et passer le mot en Europe.

Cordialement

Leon a dit…

Je suis un résident britannique d'avoir à subir la colère de l'AOC par ATOS ayant subi un AVC SEP. J'ai une grande portée des questions médicales à la fois mentales et physiques de cette évaluation médicale terrifie tout à fait moi parce qu'ils sont enfer plié sur la réduction des nombres réclamant l'ESA et / ou DLA.

Je vous salue en soulevant cette question dans votre blog qui était très bien documenté et écrit J'espère que vous porterez à ce travail et passer le mot en Europe.

Cordialement

I Reject FPTP a dit…

@Pascal - S'il vous plaît ne soyez pas trop sûr le gouv ne s'affiche pas des tendances fascistes. Leur traitement des personnes handicapées pourrait vaguement être comparé à l'eugénisme. 100 + personnes handicapées se sont tués dans des accès de dépression à ce jour, plus suivra sûrement. Ces pauvres gens sont laissés sans foyer, sans argent, sans nourriture et sans chauffage. Il ne se passe nettoyage social à Londres, avec des gens pauvres sont forcés de déménager dans le Nord de l'Angleterre ou être sans-abri. La propagande de presse de l'goûts du Daily Mail et même la BBC montre que gouv contrôle les médias par crainte de représailles financières. Le journal The Sun va même jusqu'à des longueurs de campagne pour «signaler un chapardeur» et «blitz des violoneux». Les personnes handicapées sont persécutés. Le gouv est d'ignorer la volonté de l'ensemble du pays et la communauté médicale en vendant le NHS pour les grandes entreprises. Lors de ma dernière avait l'air, les personnes handicapées n'ont pas choisi d'être invalide et sont certainement en droit de chaque centime des bénéfices dérisoires qu'ils reçoivent. Beaucoup de travail même, et seront contraints de quitter leur emploi quand gouv enlève leur subsistance. Il est très facile pour la presse tabloïd choisir à sa guise une seule histoire extraordinaire de la fraude aux prestations et à peindre tous les demandeurs de la même façon. La vérité est que seulement 1,5% des réclamations sont frauduleuses.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis employé d'ATOS en France, et j'ai obtenu cet article distribué à l'entrée par des syndicats.

Tout d'abord, merci pour l'info, je n'en avais jamais entendu parler.

Par contre, vous dites :
« Si vous lisez cet article de Wikipédia sur Atos, http://en.wikipedia.org/wiki/Atos, vous verrez que la version française est complètement expurgée par rapport à la version anglaise qui fait allusion à la controverse de la suppression des prestations après les examens réalisés par Atos. »
Si vous avez un peu de temps, vous pouvez modifier la page ATOS de Wikipedia pour y mettre la traduction de la version anglaise, l'information sera bien plus diffusée…

Anonyme a dit…

Merci pour cette information très importante. Elle confirme la dérive vers une politique de triage qui complète les dispositions mises en place dans la réforme du NHS (National Health Service) en Grande Bretagne laquelle a servit de modèle pour la réforme de la santé par Barack Obama aux Etats-Unis. Il y a un danger très sérieux de "glissement" vers des pratiques de triage comptable des plus faibles.
C'est cette question (entre autres) qu'essaye de soulever Jacques Cheminade dans la campagne présidentielle.

Alex Gordon a dit…

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/video/2012/apr/06/carers-versus-atos-image-video

Carers versus Atos's attempts to protect its image - videoJon Ronson investigates Atos, the company that vets disability benefit claimants on behalf of the government, which has gone to great lengths to control references to it online. Ronson meets two people who have experienced this first hand, Frances Kelly and Phil Lockwood

Jon Ronson
guardian.co.uk, Friday 6 April 2012

I Reject FPTP a dit…

Oui, en fait, les pauvres sont isolées et vulnérables en vertu d'un système de santé qui se soucie plus de profit que l'assistance publique. Il existe déjà des histoires de rationnement des soins médicaux aux pauvres pour répondre à leurs nouvelles exigences pour économiser de l'argent. Les gens riches ont d'autres moyens pour obtenir des médicaments et des soins de santé, les pauvres et les handicapés auront le choix entre les médicaments ou la nourriture. Il est honteux enditement une société qui prétend se soucier, mais veut vraiment faire le plus riche riche, tandis que les pauvres tout simplement glisser dans la pauvreté. Maintenant, ces 18 25yo sont dit qu'ils vivent avec leurs parents ou être sans-abri, même si leurs parents sont dits avoir une chambre individuelle ou sans-abri eux-mêmes. Gouvernement honteux, totalitaire et insensible à toute autre personne que les riches qui ont eu la chance de recevoir des réductions d'impôt. Les conservateurs britanniques s'occuper de leur propre tandis que les pauvres meurent de faim.

Anonyme a dit…

Bonsoir,
J'ai aujourd'hui le plaisir de vous annoncer que les médecins généralistes britanniques à leur conférence annuelle ont demandé l'arrêt immédiat des examens médicaux réalisés par Atos pour évaluer l'aptitude au travail des personnes handicapées et d'abolir immédiatement les réformes dans ce sens du gouvernement britannique.
Anita Bellows

Anonyme a dit…

obviously like your web site but you need to check the spelling
on quite a few of your posts. Many of them are rife with spelling
problems and I in finding it very bothersome to inform the reality however I will definitely come back again.
Also visit my web-site :: coach personnel

sud atos a dit…

http://www.bastamag.net/Les-handicapes-ces-assistes-que

sud atos a dit…

http://www.franceinfo.fr/economie/hyper-revue-de-presse/la-fronde-contre-atos-1322891-2014-02-18

sud atos a dit…

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0203331137981-royaume-uni-atos-demande-la-fin-d-un-contrat-a-cause-de-menaces-de-mort-651989.php